L’UNION DES AUDAX FRANCAIS

UNION DES AUDAX FRANÇAIS

ASSEMBLEE GENERALE 2016

(Le 19/12/2015 à Montgeron)

Discours de clôture du président :

 

 

jm_vincelot   Chers sociétaires et amis Audax,

 Tout d’abord je voudrai remercier, au nom du comité directeur, l’ensemble des sociétaires qui nous ont fait confiance pour les 4 années à venir.
Je suis fort honoré du privilège qui m’est fait en accédant à la Présidence de notre Union.
Je tiens à remercier chaleureusement Patrick Aguettant qui pendant ces 4 années a su remettre l’UAF sur les bons rails. A son arrivée à la Présidence, les caisses étaient vides et nous ne savions pas comment nous  allions nous organiser afin de pouvoir proposer des brevets Audax dignes de ce nom.    
Aujourd’hui nous avons retrouvé une situation financière qui nous permettra d’envisager l’avenir avec plus de sérénité.
Patrick a non seulement été notre Président pendant 4 ans mais également la cheville ouvrière de l’Union, donnant tout son temps et même plus pour réaliser les objectifs que nous nous étions fixés. Qu’il en soit, encore une fois, grandement remercié.
Je ne serai pas cette cheville ouvrière, pour la bonne et simple raison que mon activité professionnelle ne me le permet pas. De plus le comité directeur qui vient d’être élu formera une excellente équipe, vous connaissez déjà le trésorier et le secrétaire. Sous peu vous serez informés des fonctions de chacun au sein du CD.
 
La plupart d’entre vous, connaissent mon attachement à la pratique Audax, tout du moins à l’activité cyclo, car pour le moment je n’ai pas prouvé grand-chose à la marche et encore moins dans les autres disciplines.
Pendant ce mandat de 4 ans je voudrai que tous ensemble nous redonnions sens, au sein de notre Union, au mot Audax. Nous sommes tous des Audacieux et nous devons le faire savoir.
Nous avons déjà eu l’occasion de le dire et de le démontrer ces derniers mois il faut continuer.
J’entends déjà certains dire que la participation aux brevets n’est pas bonne que c’est insuffisant, d’autre dire : « tes brevets sont trop difficiles ». Je répondrai que les temps ont bien changé que les Audax n’ont pas à rougir des activités proposées ni du nombre de participants.
Les brevets sont difficiles : oui c’est possible et il faut même le faire savoir.
Quelles seront les grandes lignes de ce mandat :
Proposer une offre attractive de brevets ; bien préparer ceux-ci ; afin que les participants aient envie de revenir et le faire savoir.
Rajeunir les effectifs.
Pérenniser l’existence de l’UAF.
 
J‘ai déjà trop parlé, place au verre de l’amitié.
Je vous souhaite à toutes et à tous un bon retour, de bonnes fêtes de fin d’année et d’ores et déjà une excellente année Audax 2017.
Longue vie à l’UAF.
 
 

JM VINCELOT